Recherches en Education

Vous êtes ici : Accueil » Recensions

Évaluations formative et certificative des apprentissages - L. Mottier Lopez

Mars 2017

Recension de Nathalie Sayac

Évaluations formative et certificative des apprentissages. Enjeux pour l’enseignement - Lucie Mottier Lopez

De Boeck, Collection, « Le point sur… Pédagogie », 2015, 112 p.

- Télécharger la recension

- Lien vers l’ouvrage


Ce nouvel opus de la collection « Le point sur…. Pédagogie » vise à remettre les apprentissages des élèves au cœur de l’acte d’évaluation en donnant à voir « une problématique évaluative ancrée dans un questionnement propre aux sciences de l’éducation, en interaction avec d’autres champs théoriques de référence » (p.8). La clarté des chapitres et de leur découpage permet de bien comprendre comment cette réorientation salutaire s’est opérée au fil du temps et comment elle doit s’imposer aujourd’hui. Des encarts bienvenus sont proposés, de manière contingente, pour aller plus loin. Tout au long de l’ouvrage, Lucie Mottier-Lopez guide, explicite, argumente de façon rigoureuse et synthétique.

Chapitre 1 - Émergence du domaine de l’évaluation des apprentissages des élèves

Lucie Mottier-Lopez retrace dans ce premier chapitre les différents courants qui ont alimenté la réflexion scientifique sur l’évaluation, en classe. Ce chapitre permet de comprendre comment, historiquement, se sont construites les problématiques liées à l’évaluation des élèves et indique les auteurs français et anglo-saxons qui ont contribué à les développer. Les notions d’évaluation certificative, sommative, pronostique, formative, formatrice, assessment for learning sont ainsi décrites dans les contextes et orientations qui les ont fait émerger et/ou évoluer. Pour synthétiser les approches décrites, Lucie Mottier-Lopez rappelle la distinction majeure entre « l’évaluation pensée essentiellement à travers les caractéristiques et les qualités de la mesure » et « l’évaluation comme moyen d’apprentissage pour les élèves et moyen d’enseignement pour les enseignants » (p.30).

Chapitre 2 - Comment penser l’évaluation des apprentissages des élèves ? Enjeux des modélisations

Ce chapitre a été conçu pour présenter les différents modèles et concepts qui structurent l’évaluation des apprentissages des élèves. Il précise également des éléments méthodologiques inhérents à ces modèles. L’exposé de ces modèles et méthodes donne bien à voir la richesse et la variété des approches autour du domaine de l’évaluation des apprentissages des élèves et les différents paradigmes qui les sous-tendent. Il permet de mieux comprendre l’influence du champ théorique de référence sur les attentes et les pratiques d’évaluation, mais aussi ce qui se joue entre l’évaluateur et l’évalué, en fonction de l’objet à évaluer et les visées de cette évaluation. Les exemples donnés en psychologie cognitive, didactique du français, approche par compétences et dans une perspective d’apprentissage situé, illustrent de façon pertinente ces différentes approches, leurs enjeux et leurs méthodes. On pourrait néanmoins regretter que la question des disciplines qui entre en jeu dans l’évaluation des apprentissages des élèves ne soit évoquée qu’au travers d’encarts (en sciences, notamment) ou d’exemples (en mathématiques) qui laissent entrevoir la pertinence d’une telle orientation sans pouvoir aller plus loin. La question des outils de l’évaluation interne des apprentissages ainsi que celle de la relation entre les tâches d’évaluation et d’apprentissage sont également traitées et complètent judicieusement ce chapitre.

Chapitre 3 - Quelques problématiques actuelles de recherche sur les pratiques d’évaluation des apprentissages en classe

À travers la mise à jour de tensions (entre évaluations formative et certificative) et d’enjeux (rôle et place des dialogues évaluatifs en cours d’apprentissage) que rencontrent les professeurs dans le quotidien évaluatif de leur classe, Lucie Mottier-Lopez montre bien, dans ce chapitre, l’importance de travailler sur les microcultures évaluatives des classes. Elle présente à la fois des dispositifs d’évaluation que l’on peut qualifier d’innovants, car peu répandus (l’autoévaluation dans des modalités sociales et collaboratives), mais aussi des pratiques spécifiques (modérations sociales) et des concepts à exploiter (le jugement professionnel) qui sont autant de pistes à développer pour faire évoluer les pratiques évaluatives des enseignants dans leur classe. La question que l’on peut se poser est comment l’enseignant, même expérimenté, auquel s’adresse en partie cet ouvrage, pourrait s’emparer de ces dispositifs et/ou concepts pour faire évoluer sa pratique d’évaluation sachant qu’ils requièrent une médiation par des chercheurs pour se réaliser ou être intégrés. Cet ouvrage permet à la fois de donner les connaissances et les outils théoriques utiles et indispensables pour comprendre les enjeux de l’évaluation des apprentissages, mais il permet aussi de dégager les problématiques centrales pour faire avancer les débats scientifiques ou professionnels autour d’elles. C’est un plaidoyer rigoureusement construit et richement instruit pour promouvoir et développer les recherches sur les pratiques évaluatives réunissant chercheurs et praticiens visant, in fine, l’objectif commun d’améliorer les apprentissages des élèves en classe.

.

Nathalie Sayac, maître de conférences, Laboratoire de Didactique André Revuz (LDAR - Universités Diderot, Paris-Est Créteil, Rouen, Artois, Cergy Pontoise), Université Paris-Est Créteil (ESPE)

Document(s) lié(s) à cet article

29-Recension-Mottier-Sayac
[42.4 ko
0 X 0 pixels]

Site développé sous SPIP
RSS